Exigences des services d'immigration pour effectuer des tudes universitaires en Argentine

Exigences des services d'immigration

Il est important de signaler que les exigences des services d’immigration varient selon : le pays d’origine des aspirants, la durée des études et les cours qu’ils souhaitent suivre.
Conformément à l’avertissement mentionné ci-dessus, une SYNTHÈSE des différents « cas » possibles est comprise dans cette section.
Toutefois, il est recommandé aux étudiants internationaux, une fois qu’ils ont identifié à quel « cas » ils appartiennent, de détailler les informations se référant à leur cas particulier, conformément à :
La disposition 20699/06.


• Les informations fournies para la DIRECTION NATIONALE DES MIGRATIONS


• Les informations fournies par la CHANCELLERIE ARGENTINE


• Les informations fournies par le Département de Validité Nationale des Diplômes du Ministère de l’Éducation (Revalidation des études de niveau moyen)


• Les informations fournies par le Secteur de validation pour les étudiants étrangers du Secrétariat des Politiques universitaires du ministère de l’Éducation (Validations des études universitaires pour les pays qui ont signé des accords spécifiques avec l’Argentine)


• L’assistance et le conseil offerts par l’Université à laquelle vous souhaitez vous inscrire

 Les personnes qui entrent sur le territoire de la République argentine comme touristes, quel que soit leur pays d’origine, pourront effectuer des études dans les universités argentines sans avoir besoin de modifier leur statut migratoire, pour autant que ces études aient une durée inférieure ou égale au temps de résidence qui leur a été donné au moment de leur entrée sur le territoire.
Par ailleurs, Disposition N° 20699 de la Direction nationale des migrations (DNM), établit trois catégories d’étudiants internationaux permettant de s’intégrer à un cycle d'études universitaires :
 

CAS 1. ÉTUDIANTS INTERNATIONAUX PROVENANT DE PAYS DU MERCOSUR ET DES ÉTATS ASSOCIÉS (Bolivie, Brésil, Colombie, Chili, Équateur, Paraguay, Pérou, Uruguay et Venezuela)


CAS 2. ÉTUDIANTS INTERNATIONAUX PROVENANT DE PAYS EN DEHORS DU MERCOSUR QUI NE REQUIÈRENT PAS DE VISA POUR ENTRER COMME TOURISTES SUR LE TERRITOIRE DE LA RÉPUBLIQUE ARGENTINE


CAS 3. ÉTUDIANTS INTERNATIONAUX PROVENANT DE PAYS QUI REQUIÈRENT UN VISA POUR ENTRER COMME TOURISTES SUR LE TERRITOIRE DE LA RÉPUBLIQUE ARGENTINE



CAS 1. ÉTUDIANTS INTERNATIONAUX PROVENANT DE PAYS DU MERCOSUR ET DES ÉTATS ASSOCIÉS
(Bolivie, Brésil, Colombie, Chili, Équateur, Paraguay, Pérou, Uruguay et Venezuela)
Ils peuvent effectuer des études universitaires en Argentine en entrant sur le territoire comme touristes et en déposant leur demande de résidence comme étudiants auprès de la Direction nationale des migrations, dans un délai de 30 jours après leur inscription, en présentant les pièces suivantes :
a) Certificat d’inscription à l’Établissement Éducatif (démarche qui peut être effectuée depuis le pays d'origine ou à l'arrivée en Argentine)
b) Passeport valide et en vigueur, carte d’identité ou certificat de nationalité délivré par la représentation consulaire autorisée du pays d’origine en République argentine ;
c) Attestation de casier judiciaire vierge du pays dans lequel l’étudiant a résidé pendant les trois (3) dernières années, légalisé ou apostillé ;
d) Attestation de casier judiciaire vierge en République argentine délivré par la Police fédérale argentine ;
e) payer la taxe correspondante.

De même, prendre en compte la documentation éducative :
a) Pour les élèves dont les diplômes proviennent d’états membres de la Convention de La Haye, les étapes suivantes seront à suivre :
i. Légaliser le diplôme auprès des autorités éducatives du pays d’origine
ii. Légaliser le diplôme auprès du consulat argentin du pays dans lequel la documentation a été émise.
b) Pour les élèves dont les diplômes proviennent d’états non membres de la Convention de La Haye, les étapes suivantes seront à suivre :
i. Légaliser le diplôme auprès des autorités éducatives du pays d’origine
ii. Légaliser le diplôme auprès du consulat argentin du pays ayant documentation a été émis la documentation.
iii. Légaliser le diplôme auprès du ministère des Relations extérieures et du Culte.
Une fois effectuée la démarche correspondante, il faudra effectuer VALIDATION du diplôme d’études secondaires, ceci étant la reconnaissance des études étrangères comme équivalentes aux diplômes nationaux.
Si le diplôme d’études secondaires a été délivré par un pays ayant passé un accord avec l'Argentine, il sera nécessaire d’effectuer la démarche de validation auprès du ministère de l'Éducation.
La Republique argentine a des Accords signés avec les pays suivants : la Bolivie, le Brésil, le Chili, la Colombie, l’Équateur, l’Espagne, la France, l’Italie, le Mexique, le Paraguay, le Pérou, l’Uruguay et le Venezuela.
Important : Lors du processus de validation, le postulant peut s’inscrire, entrer à l’Université et se présenter aux examens. Si au terme des études la démarche de validation n’est pas encore terminée, il lui sera délivré un diplôme sur lequel il est fait mention qu’il n’est pas apte à exercer professionnellement en République argentine.
Pour de plus amples informations, voir : www.me.gov.ar/validez

CAS 2. ÉTUDIANTS INTERNATIONAUX PROVENANT DE PAYS EN DEHORS DU MERCOSUR QUI NE REQUIÈRENT PAS DE VISA POUR ENTRER COMME TOURISTES SUR LE TERRITOIRE DE LA RÉPUBLIQUE ARGENTINE
Ils peuvent effectuer des études universitaires en Argentine en entrant sur le territoire comme touristes et en déposant leur demande de résidence comme étudiants auprès de la Direction nationale des migrations, dans un délai de 30 jours après leur inscription, en présentant les pièces suivantes :
a) Certificat d’inscription à l’Établissement Éducatif (démarche qui peut être effectuée depuis le pays d'origine ou à l'arrivée en Argentine)
b) Passeport valide et en vigueur, carte d’identité ou certificat de nationalité délivré par la représentation consulaire autorisée du pays d’origine en République argentine ;
c) Acte de naissance légalisé ;
d) Attestation de casier judiciaire vierge du pays dans lequel l’étudiant a résidé pendant les cinq (5) dernières années, légalisé ou apostillé ;
e) Attestation de casier judiciaire vierge en République argentine délivré par la Police fédérale argentine ;
f) payer la taxe correspondante.
De même, prendre en compte la documentation éducative :
c) Pour les élèves dont les diplômes proviennent d’états membres de la Convention de La Haye, les étapes suivantes seront à suivre :
i. Légaliser le diplôme auprès des autorités éducatives du pays d’origine
ii. Légaliser le diplôme auprès du consulat argentin du pays ayant émis la documentation.
d) Pour les élèves dont les diplômes proviennent d’états non membres de la Convention de La Haye, les étapes suivantes seront à suivre :
i. Légaliser le diplôme auprès des autorités éducatives du pays d’origine
ii. Légaliser le diplôme auprès du consulat argentin du pays ayant documentation a été émis la documentation.
iii. Légaliser le diplôme auprès du ministère des Relations extérieures et du Culte.

Une fois effectuée la démarche correspondante, il sera nécessaire d’effectuer VALIDATION du diplôme d’études secondaires. Ceci est la reconnaissance de l’équivalence entre les études étrangères et les diplômes nationaux.
Si le diplôme d’études secondaires a été délivré par un pays ayant passé un accord avec l'Argentine, il sera nécessaire d’effectuer la démarche de validation auprès du ministère de l'Éducation.
La Republique argentine a des Accords signés avec les pays suivants : la Bolivie, le Brésil, le Chili, la Colombie, l’Équateur, l’Espagne, la France, l’Italie, le Mexique, le Paraguay, le Pérou, l’Uruguay et le Venezuela.
Important : Lors du processus de validation, le postulant peut s’inscrire, entrer à l’Université et se présenter aux examens. Si au terme des études la démarche de validation n’est pas encore terminée, il lui sera délivré un diplôme sur lequel il est fait mention qu’il n’est pas apte à exercer professionnellement en République argentine.
Pour de plus amples informations, consulter : www.me.gov.ar/validez

CAS 3. ÉTUDIANTS INTERNATIONAUX PROVENANT DE PAYS EN DEHORS DU MERCOSUR QUI REQUIÈRENT UN VISA POUR ENTRER COMME TOURISTES SUR LE TERRITOIRE DE LA RÉPUBLIQUE ARGENTINE
Ils doivent demander leur admission à une université argentine depuis leur pays d'origine, et celle-ci demandera à son tour à la Direction nationale des Migrations l’autorisation pour l’admission de l’étudiant.
Avec l’autorisation d’entrée sur le territoire et l’admission à l’université, l’étudiant demandera son visa au consulat argentin de son pays d’origine, qu’il obtiendra toujours si toutefois il remplit les exigences suivantes :
• accréditer son identité au moyen d’un passeport valide et en vigueur ;
• attestation de casier judiciaire vierge délivré par son pays d’origine ou du pays dans lequel il a résidé durant les cinq (5) dernières années ;
• Présentation d’un acte de naissance ;
• accréditation de ses moyens économiques de subsistance et de logement en Argentine ;
• accréditation des connaissances suffisantes de la langue nationale ;
• prendre connaissance du fait que son entrée sur le territoire est aux seules fins de suivre les études qui ont motivé la demande de permis de séjour ;
• payer la taxe correspondante.
Une fois effectuées ces démarches, dans tous les cas il sera délivré un permis de séjour temporaire de deux ans, avec possibilité de prolongation, si toutefois l’étudiant conserve un casier judiciaire vierge en Argentine, maintient son statut d’élève régulier et paye la taxe correspondante.

 


En cas de participation à des programmes d’échange culturel, estudiantin, de stages ou d’études partielles faisant partie d’études universitaires, les étudiants du MERCOSUR et des états associés seront exonérés, alors que :
les étudiants internationaux provenant de pays hors du MERCOSUR, qui NE requièrent PAS de visa pour entrer en Argentine comme touristes
une fois inscrits dans l’établissement universitaire et dans un délai de 30 jours ouvrables, devront se présenter auprès de la DNM avec les pièces justificatives suivantes : une preuve de leur inscription à l’établissement éducatif et au cours en question, passeport (ou carte d’identité) valide et en vigueur ou certificat de nationalité, attestation de casier judiciaire vierge délivré par le pays de résidence des cinq dernières années, légalisé ou apostillé, attestation de casier judiciaire vierge en République argentine.
Les étudiants internationaux provenant de pays hors du MERCOSUR, qui requièrent un visa pour entrer en Argentine comme touristes.
L’établissement universitaire fera la demande d'autorisation d'entrée sur le territoire national de la personne étrangère à la DNM au moyen d’un formulaire spécifique. La DNM approuvera ou refusera la demande. Dans le premier cas, la personne étrangère, dûment notifiée, fera la demande d’un visa auprès du consulat correspondant afin d’assister au cours désiré ; celui-ci lui sera délivré sous réserve qu’elle accrédite son identité, présente un casier judiciaire vierge de son lieu de résidence pendant les cinq dernières années, son acte de naissance, qu’elle accrédite des moyens économiques de subsistance et d’hébergement suffisants pour résider en Argentine et qu’elle possède les connaissances nécessaires de la langue nationale.
Une fois effectuées ces démarches, il sera délivré dans tous les cas un permis de séjour temporaire spécial, d’une durée d’un an, sauf si la période du cours, la participation aux programmes d’échange culturel et estudiantin, les stages ou les études partielles dans le cadre d’études universitaires, sont d’une durée inférieure, dans lequel cas le délai du permis de séjour sera égal à la durée indiquée.


Pour les étudiants gradués étrangers qui désirent suivre des études post-universitaires, il faut prendre en compte les :
professions réglementées par l’État nécessitant une revalidation ou une validation et une inscription pour effectuer des études post-universitaires s’il s’agit de diplômes délivrés à l’étranger :
Professions de grade universitaire :
médecin
• Dentiste
• Pharmacien/ne
• Psychologue
• Biochimiste
• Licencié(e) en Infirmerie
• Orthophoniste
• Licencié(e) en Orthophonie
• Licencié(e) en Nutrition
• Obstétricien/ne
• Licencié(e) en Obstétrique
• kinésiologue
• Licencié(e) en Kinésiologie
• Licencié(e) en Production de Bio-images
• Ergothérapeute
• Professions d’Analyses médicales
• Études techniques
• Cytotechnicien/ne
• Infirmier/ère
• Instrumentiste bloc opératoire
• Technicien(ne) optique
• Podologue
• Technicien(ne) en Hématologie
• Technicien(ne) en Hémothérapie
• Technicien(ne) en Industrie alimentaire
• Technicien(ne) prothésiste-orthésiste
• Technicien(ne) en Prothèse dentaire
• Technicien(ne) en Cardiologie
• Technicien(ne) en Radiologie
• Technicien(ne) de Laboratoire
• Technicien(ne) en Anesthésie


REVALIDATION DE DIPLÔMES UNIVERSITAIRES


• Présentation du diplôme pour pouvoir exercer la profession en République argentine, provenant d’un pays ayant des accords de réciprocité avec l’Argentine : La démarche est effectuée par le SPU (Secrétariat des Politiques universitaires) avec une validation automatique ou nivellement et un examen final dans une université nationale. Secteur des Validations et Étudiants étrangers

• Présentation du diplôme pour pouvoir exercer la profession en République argentine, provenant d’un pays N’ayant PAS d’accords de réciprocité avec l’Argentine : la personne intéressée doit REVALIDER son diplôme dans une Université nationale (équivalences des études).
• Présentation du Diplôme pour pouvoir effectuer les cours post-universitaires : l’inscription directe aux cours post-universitaires est autorisée pour les titulaires étrangers de diplômes gradués, si toutefois les études post-universitaires ne requièrent pas dans leur déroulement, l’exercice de la profession.


 

ADMISSION DU PERSONNEL DE REPRÉSENTATIONS DIPLOMATIQUES ET/OU MEMBRES DE LA FAMILLE DIRECTE

Les demandes d’inscription du personnel des représentations diplomatiques et/ou les membres de sa famille directe devront être inscrits par l'autorité diplomatique suprême dont dépend le postulant et canalisés par le ministère des Relations extérieures, du commerce international et du culte, organisme qui dérivera la documentation pour suivre son cours administratif à la Direction nationale de gestion universitaire avant le 31 mars de chaque année -Résolution Ministérielle N° 456/80.
L’aspirant étudiant devra présenter la documentation suivante :
a) un passeport diplomatique et une attestation certifiant sa condition de fonctionnaire étranger accrédité auprès du gouvernement argentin et, dans le cas d’un membre de la famille directe, la documentation accréditant le lien ou le degré de parenté. b) un certificat de fin d'études secondaires, dûment légalisé pour sa présentation à l’université correspondante le moment opportun.